Institut National pour l'Etude et la Recherche Agronomiques

Organisation du Programme National de Recherche sur le Riz

Le programme de recherche sur le riz est l’un de 16 programmes de recherche que compte l’INERA. Il est organisé en: Quartier Général du programme, basé à Yangambi, dans la Province Orientale et en Antennes de recherche (Mvuazi et Gimbi dans le Kongo Central, Bambesa dans la Province Bas-Uélé, Boketa dans la province du Sud Ubangi, Kiyaka dans la province du Kwilu, Ngandajika dans la province du Kasaï Oriental, Mukumari dans la province de Sankuru, Mulungu dans la province du Sud Kivu, Kibangula dans la province de Maniema, Bena Longo dans la province du Kasaï, Kipopo dans la province du Haut Katanga et bientôt à Kalemie dans la province de Tanganyika).

Motivation et justification

Le riz est la principale céréale des tropiques et la nourriture de base de 60% de la population mondiale. Il est devenu la source d’alimentation dont la croissance est la plus rapide en Afrique subsaharienne et constitue le premier fournisseur de calories alimentaires et la plus grande source d’énergie dans toute l’Afrique. Le riz est devenu une culture de base pour les franges des populations urbaines les plus pauvres et une culture stratégique de lutte contre la pauvreté en RDC. Il est cultivé aujourd’hui à travers toutes les provinces du pays suivant un système itinérant sur brulis avec un rendement faible et sans apport de fertilisants. La consommation nationale moyenne s’élève à 7 Kg de riz blanc / personne / an. Elle atteint 9,4 kg dans la province de la Tshopo et dépasse 15 kg dans la ville de Kinshasa (19,5 kg), dans la province de Sankuru et dans la province de Maniema (17,5 kg).

Sa production est limitée par un certain nombre de contraintes parmi lesquelles, la faible diffusion des variétés performantes et adaptées aux principales écologies, l’absence de semences de qualité aux producteurs et des intrants agricoles, l’utilisation des pratiques culturales inadéquates, les perturbations climatiques, la pression des adventices, maladies et ravageurs, ainsi que la faible mécanisation.

Stratégies de la recherche sur le riz

La recherche sur le riz à l’INERA se fait suivant l’approche participative à travers la chaîne de valeurs du riz. Les principaux axes stratégiques de la mise en œuvre sont :

Axe 1. Recherche suivant les Groupes d’Action (disciplines)

Les Groupes d’action sont des efforts collectifs de Recherche et Développement sur des thèmes essentiels du secteur rizicole, basés sur les principes de durabilité et de création d’une masse critique de chercheurs. En partenariat avec le Centre du riz pour l’Afrique, les Groupes d’action suivants ont été mis en place : (i) Groupe d’action Sélection et amélioration variétales du riz ; (ii) Groupe d’action Agronomie ; (iii) Groupe d’action Transformation, valorisation du riz et produits à base du riz ; (iv) Groupe d’action Mécanisation de la riziculture ; (v) Groupe d’action Politiques rizicoles et (vi) Groupe d’action Genre dans la recherche et le développement rizicoles (transversal).

Axe 2. Suivant les pôles de développement du secteur rizicole (PDSR).

Le Pôle de développement du secteur rizicole (PDSR) = Région/zone agro-écologique dans laquelle les résultats des travaux de recherche sur le riz seront intégrés sur toute la chaîne de valeur riz pour plus d’impacts.

  • • PDSR = laboratoires en milieu paysan où les résultats de la recherche seront testés, adaptés et intégrés avec feedback aux chercheurs sur les performances des technologies
  • • PDSRs représentent les écologies rizicoles dominantes du pays et les différentes opportunités du marché à travers le pays.
  • • Les objectifs sont de PDSR:

  • • Faciliter une large adoption des nouvelles connaissances et technologies performantes et adaptées ;
  • • Produire des quantités suffisantes de riz et sous produits de riz de bonne qualité qui répondent au besoin des marchés.
  • • Quatre pôles ont été définis sur l’ensemble du pays:

  • • Pôle I: Provinces : Tshopo, Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri, Tshuapa, Sud-Ubangi, Nord-Ubangi, Mongala et Equateur ;
  • • Pôle II: Maniema, Kasaï Oriental, Kasaï Central, Kasaï, Sankuru, Lomami
  • • Pôle III: Kwilu, Kwango, Maï-Ndombe, Kongo Central et Kinshasa
  • • Pôle IV: Nord Kivu, Sud Kivu, Haut-Katanga, Tanganyika, Haut-Lomami et Lualaba
  • L’INERA développe les technologies adaptées aux 4 principales écologies et ce, en conformité avec la Stratégie Nationale de Développement du Secteur Rizicole (SNDR) en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire d’ici 2020 et de procéder à l’exportation vers 2023.
    Axe 3. Multiplication, production et diffusion des semences de qualité des variétés préférées par les producteurs et consommateurs

    >Axe 4. Développement d’un partenariat à tout le niveau avec (les institutions de recherche internationales, sous-régionales et nationales) ; le secteur privé, les semenciers, les vulgarisateurs, les producteurs, les transformateurs, les commerçants, les consommateurs
    Axe 5.Renforcement des capacités des différents partenaires le long de la chaîne de valeurs

    Objectifs de la recherche sur le riz

  • • Développer les variétés améliorées de riz à haut rendement, résistantes aux maladies, aux insectes et à la verse, ayant des bonnes caractéristiques granulométriques et organoleptiques;
  • • Développer les techniques d’accompagnement de gestion et de cultures pour une productivité élevée, durable et rentable;
  • • Améliorer la compétitivité et promouvoir des systèmes innovants par le développement de la chaîne de valeur;
  • • Contribuer à la réduction de la pauvreté rurale et l’insécurité alimentaire par la diffusion à grande échelle des résultats de la recherche

Stratégie de la mise en œuvre

La stratégie de la recherche sur le riz est de travailler suivant l’approche « Pôle d’Excellence » suivant les principales écologies. Ainsi, 3 Pôles d’excellence sont définis par rapport à ce plan stratégique. Il s’agit de :

  1. (1) Pôle Riz pluvial : il comprend le quartier général basé à Yangambi dans la Province de la Tshopo avec des antennes à M’vuazi, Gimbi (Province du Kongo Central), Bambesa (Province de Bas-Uélé), Mukumari (province de Sankuru), Ngandajika (Province du Kasaï Oriental), Kiyaka (Province du Kwilu), Bena Longo (Province du Kasaï) et bientôt à Kalemie (Province de Tanganyika) ;
  2. (2) Pôle Riz de bas-fond/irrigué, basé à Kinshasa avec des antennes à Gimbi (province du Kongo Central), Kipopo (Province du Haut-Katanga) et bientôt à Kalemie (Province de Tanganyika);
  3. (3) Pôle Riz d’altitude ayant son quartier général à Mulungu (Province du Sud-Kivu) avec antenne à Nioka (Province de l’Ituri).
A lire aussi :
Programme national de recherche sur les tubercules

Nos Réalisation

Nos partenaires Inera DRC